Critique - FINAL FANTASY III

Publié le par Alek


Final Fantasy III

 

Il faut dire que je l'attendais pas mal ce remake de Final Fantasy III sur Nintendo DS... Si il était un épisode de la saga complètement inacessible à l'époque, c'était bien celui-là. Voyez vous donc, jamais sorti hors du Japon ni sur une autre machine que la Famicom. Au delà de la barrière générationelle, la barrière de la langue m'avait jusque là empeché de m'essayer à ce troisième épisode. Je l'avais donc chopé avec la console dès sa sortie américaine, il y a un petit deux ans.


 

 

Si il s'agit bien d'un remake - au sens remise au goût du jour -, l'adaptation est surtout d'ordre estéthique. Oui parce que niveau gameplay, on garde les fondamentales du titre d'origine. En gros on retrouve le système de Job si cher aux fans de la série, dans une version plutôt convaincante, bien qu'un peu restreinte pour qui a fait Final Fantasy V...

Ici, pas question de faire des compromis, c'est un Job ou un autre, avec tout ce que celà implique. D'autant que le changement de classe suppose un handicap pour le personnage concerné, qui l'affaiblira quelques combats durant. Un peu lourdingue... Mais cependant, la formule old-school qui caractérise le jeu fonctionne à merveille. On prend un plaisir fou à évoluer de villages en villages, de donjons en donjons, en " boostant " notre petite équipe. Et si le scénario du jeu est, avouons le, loin de faire des merveilles, sa construction épisodique - comprendra qui jouera... - lui donne un rythme fort agréable ; dûr dûr de lacher la console ! Sur la fin, pas mal de petites aventures annexes, dont certaines exclusives à ce portages Nintendo DS, viendront allonger la durée de vie. Sympa.

 

 

Si il me fallait mettre le doigt sur LE défault de ce remake de Final Fantasy III, à mon sens, je parlerai des combats. D'accord, la recette est la même que dans la version originale ; cependant - peut-être la refonte graphique y est-elle pour quelque chose - les phases de baston sont d'une lenteur proprement insoutenable, et l'écran de victoire n'est qu'un gros temps de chargement déguisé... Epuisant...

On pardonnera, étant donné la petite prouesse technique que représente le jeu. Tout est en 3d, alors ok, ça ne plaira pas à tout le monde, mais on peut quand même saluer l'effort. Le design des monstres et des personnages est franchement réussi, et se ballader, stylet au poing, dans les différents environnements du jeu, est un vrai plaisir.

Je comprends qu'on peut ne pas accrocher avec ce remake de Final Fantasy III. Système de Job contraignant, combats trop lents, 3d particulière... Personnellement, j'y ai trouvé mon compte. Je vous invite donc à essayer ce titre - de légende, quoi qu'il en soit ! - pour vous faire votre propre avis !

Publié dans Critiques

Commenter cet article